Accompagnement PMA et fertilité de référence

8 janvier 2024

Quels traitements pour le SOPK ? Tour d'horizon

Le syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) sème le trouble dans la vie d'environ une femme sur dix. Se caractérisant par des irrégularités menstruelles et un déséquilibre hormonal, ce syndrome requiert une stratégie de traitement SOPK multidimensionnelle. En effet, bien que la guérison totale ne soit pas encore une réalité, la gestion des symptômes du SOPK s'avère efficace pour améliorer significativement la qualité de vie des personnes touchées. Ce tour d'horizon se propose de mettre en lumière les différentes approches thérapeutiques pouvant atténuer l'impact de ce syndrome des ovaires polykystiques sur le quotidien des patientes.

Le SOPK n'a aucun traitement curatif connu

Face à l'absence de guérison SOPK, la prise en charge médicale s'oriente principalement vers un traitement symptomatique SOPK. Les patientes sont confrontées à un déséquilibre hormonal, qui se manifeste par des niveaux anormalement élevés d'hormone lutéinisante (LH) et d'androgènes. Cette situation entraîne une série de symptômes complexes, influençant la santé reproductive, le métabolisme, et le bien-être psychologique.

La stratégie thérapeutique repose sur des interventions variées, qui visent non pas la guérison, mais l'amélioration de la qualité de vie à long terme. Les options thérapeutiques sont ajustées au cas par cas, étant donné que les manifestations du SOPK peuvent varier considérablement d'une personne à l'autre.

  • Correction du cycle menstruel irrégulier
  • Réduction de la symptomatologie hyperandrogénique
  • Contrôle du poids et gestion des risques métaboliques associés
  • Soutien à la fertilité en cas de désir de grossesse
  • Accompagnement psychologique pour répondre aux impacts émotionnels

En l'absence de traitement définitif, l'importance de l'éducation (adoption des bons gestes pour atténuer les effets du syndrome) et du suivi régulier des patientes est primordiale pour le traitement symptomatique efficace du SOPK et pour atténuer les effets du déséquilibre hormonal.

SOPK : Traitements contre les symptômes liés à l’hyperandrogénie

L'hyperandrogénie est une caractéristique centrale du syndrome des ovaires polykystiques (SOPK), ayant un impact conséquent sur la vie des femmes qui en souffrent. Heureusement, plusieurs stratégies thérapeutiques permettent de combattre efficacement ses manifestations, notamment l'hirsutisme (hyperpilosité), contribuant ainsi à améliorer considérablement leur qualité de vie.

Les symptômes de l'hyperandrogénie

Le hirsutisme (hyperpilosité), qui signifie une croissance excessive et indésirable de poils sur le corps et le visage, peut être particulièrement pénible. C'est l'un des grands symptômes de l'hyperandrogénie. Cette condition est souvent traitée avec des méthodes cosmétiques telles que le rasage, l’épilation laser ou les crèmes dépilatoires. Néanmoins, ces techniques nécessitent généralement une application régulière pour maintenir des résultats satisfaisants.

Les médicaments antiandrogènes

Pour une approche plus systémique, les traitements antiandrogènes offrent une alternative thérapeutique prometteuse. La spironolactone, en particulier, est fréquemment prescrite pour ses effets inhibiteurs sur les hormones masculines (attention, ce traitement peut exposer à des risques de complications pendant la grossesse et est donc incompatible avec un désir d'enfant). Il est également possible de se voir prescrire de l'acétate de cyprotérone, dont l'efficacité sur l'hyperpilosité est reconnue (au bout de six mois traitement). Les contraceptifs oraux constituent aussi un pilier dans la réduction des taux d'androgènes et, par extension, dans l'atténuation de l'hyperandrogénie associée au SOPK.

Cuisine méditerranéenne et exercice physique

  • Une alimentation inspirée de la cuisine méditerranéenne, riche en légumes, fruits, céréales complètes, poissons et huile d'olive, peut contribuer à équilibrer le profil hormonal.
  • L'exercice physique, en favorisant la perte de poids et la réduction de la résistance à l'insuline, joue un rôle considérable dans la gestion de l'hyperandrogénie.

Une prise en charge multidimensionnelle est donc essentielle pour mieux contrôler l'hyperandrogénie SOPK et ses manifestations, comme l'hirsutisme, et améliorer la qualité de vie des patientes.

SOPK : Traitements pour restaurer les cycles menstruels

Les troubles du cycle menstruel sont une des caractéristiques du syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) qui affecte la régularité des règles. Heureusement, diverses options de traitement existent pour aider à rétablir cet équilibre vital pour la santé reproductive.

La pilule contraceptive pour régulariser les règles

L'utilisation de la pilule contraceptive SOPK est une méthode couramment prescrite pour normaliser les cycles menstruels. Elle permet de procurer des saignements artificiels réguliers, contribuant ainsi à prévenir le risque de cancer de l'endomètre, un risque qui peut être accru en l'absence de menstruations fréquentes.

La pilule œstroprogestative si souhait de grossesse

Pour les femmes qui envisagent une grossesse, la pilule œstroprogestative peut constituer une alternative. Cette pilule spécifique associe œstrogène et progestatif et est adaptée pour celles qui souhaitent planifier une grossesse à moyen terme, car elle aide à maintenir un endomètre sain.

Note : rapprochez vous de votre gynécologue pour trouver un contraceptif le plus adapté à vos besoins et envies.

La nutrition

Une alimentation équilibrée est fondamentale pour la régulation des cycles menstruels. Une diète riche en fibres, faible en sucre et en aliments transformés peut aider à stabiliser les niveaux d'insuline, ce qui est crucial pour les patientes SOPK en raison de leur sensibilité à l'insuline et au risque de résistance à celle-ci.

  • Consommation de grains entiers, fruits et légumes
  • Réduction de l'apport en produits sucrés et en aliments raffinés
  • Apport adéquat en protéines pour un équilibre nutritionnel

Note : L'utilisation de compléments alimentaires spécialisés dans le SOPK est une option efficace à envisager pour aider votre démarche de régularisation de vos cycles menstruels. 

SOPK : Traitements pour corriger un surpoids

La gestion du poids est cruciale dans le traitement du SOPK, en raison de la corrélation étroite entre la surcharge pondérale et l'exacerbation des symptômes. Des approches combinant alimentation et activité physique, ainsi que l'utilisation de médicaments spécifiques, se montrent bénéfiques.

Diminution des glucides

Une alimentation faible en glucides s'impose comme une stratégie efficace dans la gestion poids SOPK. Cette approche vise à limiter l'apport en sucres qui, en excès, peuvent augmenter la résistance à l'insuline, un phénomène souvent associé au syndrome.

30 minutes d'exercice par jour

Ici, l'accent est mis sur l'importance de l'activité physique: une demi-heure d'exercice quotidien contribue à un meilleur contrôle du poids et à la réduction de la résistance à l'insuline.

Sur ordonnance, les médicaments antidiabétiques oraux comme la metformine

La metformine, habituellement prescrite pour traiter le diabète de type 2, s'avère également utile dans le cadre du SOPK. Elle aide à combattre la prise de poids en améliorant la sensibilité à l'insuline et, par voie de conséquence, peut participer à la régulation du cycle menstruel et à la diminution des symptômes de l'hyperandrogénie

Note : attention toutefois, s'il est prescrit dans le cadre d'une PMA ou d'un désir de grossesse, il agit sur le taux de vitamine B12 qui est très important pour un projet de grossesse. n'hésitez pas à en parler à votre médecin ou à votre naturopathe.

SOPK : Traitements pour favoriser l'ovulation

Les femmes atteintes du syndrome des ovaires polykystiques (SOPK) et souhaitant concevoir se heurtent souvent à des difficultés d'ovulation. Heureusement, plusieurs options thérapeutiques existent pour stimuler ce processus biologique essentiel. L'objectif étant de retrouver un cycle ovulatoire régulier pour augmenter les chances de grossesse.

Stimulation de l’ovulation

L'une des premières approches envisagées pour la stimulation ovulation SOPK est l'administration de médicaments tels que le citrate de clomifène ou les gonadotrophines. Ces traitements pharmacologiques sont conçus pour induire l'ovulation et sont souvent le premier pas vers la concrétisation du désir de maternité pour les patientes SOPK.

Intervention chirurgicale

Lorsque les traitements médicamenteux ne suffisent pas, des interventions chirurgicales telles que le forage ovarien (ou drilling ovarien) sont une alternative envisageable. Cette technique consiste à détruire au laser les petites zones des ovaires qui produisent excessivement des androgènes, via une procédure de laparoscopie, afin d'améliorer les chances d'ovulation.

Envisager un PMA

En ultime recours, les techniques de procréation médicalement assistée (PMA) comme la fécondation in vitro (FIV) peuvent être proposées. Ces méthodes sont particulièrement pertinentes pour les couples confrontés à une infertilité persistante malgré les diverses stratégies de traitement. La FIV offre ainsi une lueur d'espoir pour les couples désireux de fonder une famille, malgré les défis posés par le SOPK.

Note : pour toutes les femmes atteintes de SOPK, une boîte à outils en ligne dédié aux membres de la communauté d'Odyssée Fertile comprend un protocole naturo dédié au SOPK. Ce protocole permet d'adapter son hygiène de vie, son alimentation et ses compléments alimentaires pour favoriser une grossesse. Découvrez plus de 40 outils crées par des expertes en fertilité et une communauté d'entraide bienveillante.

 

Celia

logo Odyssée Fertile

contact

pour toute demande
Contactez moi
instagramfacebooklinkedin