Accompagnement PMA et fertilité de référence
Accompagnement PMA et fertilité de référence

Catégorie : Psychologie

09.04.24

L'infertilité inexpliquée peut-être elle d'ordre psychologique ?

Au fil des années, et pour l'avoir vécu, j'ai pu constater à quel point l'infertilité inexpliquée est une épreuve particulièrement difficile à traverser pour les couples qui y sont confrontés. Lorsque tous les bilans médicaux sont normaux mais que la grossesse tant désirée ne survient pas malgré des rapports sexuels réguliers, il est légitime de s'interroger sur une possible origine psychologique à ces difficultés à concevoir. Une même question traverse de nombreuses femmes confrontées à cette infertilité inexpliquée : "et si le problème était dans ma tête ?". C'est à cette interrogation que nous allons tenter de répondre dans cet article.

Infertilité inexpliquée : de quoi parle-t-on exactement ?

On parle d'infertilité lorsqu'un couple n'arrive pas à obtenir une grossesse après 12 mois de rapports sexuels réguliers sans contraception. C'est une situation très déstabilisante pour les couples concernés. Ne pas avoir d'explication rationnelle, ne pas savoir pourquoi ce bébé tant désiré ne vient pas, c'est une véritable souffrance qui s'ajoute à celle de ne pas réussir à concevoir.

Face à ce constat, certains praticiens évoquent la possibilité de blocages psychologiques qui pourraient inconsciemment freiner la survenue d'une grossesse. On entend alors parler d'infertilité psychologique...

Mais l'infertilité psychologique existe-t-elle ?

La question de l'existence d'une infertilité d'origine purement psychologique reste controversée dans le milieu médical. S'il est indéniable que des facteurs psychologiques comme le stress, l'anxiété ou des traumatismes passés peuvent impacter négativement la fertilité, il serait réducteur et culpabilisant de penser que l'infertilité inexpliquée est uniquement "dans la tête". Cela viendrait légitimer toutes ces phrases insupportables que l'on entend bien trop souvent : " cela viendra lorsque tu arrêteras d'y penser", " partez en vacances ça va marcher"...

En réalité, les causes d'infertilité sont toujours multifactorielles, résultant d'une combinaison complexe de facteurs biologiques, environnementaux et psychologiques. Ne pas avoir d'explication rationnelle à ses difficultés à concevoir est une source de souffrance supplémentaire.

Plutôt que de parler d'infertilité psychologique, il serait donc plus juste d'évoquer l'impact des facteurs psychologiques sur la fertilité. Ces facteurs ne sont qu'une partie du puzzle et ne doivent pas occulter les causes médicales ou même environnementales. Une prise en charge globale, tant sur le plan physique que psychique, est essentielle pour accompagner au mieux les personnes confrontées à l'infertilité.

L'infertilité inexpliquée, une cause d'infertilité "fourre-tout" lorsque la médecine arrive à ses limites

Si la prise en compte des facteurs psychologiques dans le parcours d'infertilité est essentielle, la tentation est grande de faire de l'infertilité dite "inexpliquée" une cause fourre-tout quand aucune explication médicale n'est trouvée.

Pourtant, même lorsque les bilans médicaux sont normaux et que la science n'identifie pas d'entrave médicale à la fertilité, cela ne signifie pas pour autant que la cause de l'infertilité est psychologique. De nombreuses zones d'ombre subsistent et les connaissances scientifiques actuelles ne permettent pas toujours d'expliquer l'absence de grossesse. N'oublions pas que la fertilité a encore bien des mystères et qu'à situation égale, les chances de tomber enceinte ne le sont pas. Des carences micro nutritionnelles (comme l'iode, la vitamine d...) peuvent être contreproductives, le système immunitaire peut être en cause ou encore des bilans plus poussés de tyroïdes peuvent être nécessaires et parfois oui, des blocages inconscients peuvent entraver le chemin d'une maternité.

Les facteurs psychologiques peuvent-ils impacter la fertilité ?

S'il est vrai que le psychisme joue un rôle important dans le fonctionnement de notre corps, il serait réducteur et culpabilisant de penser que l'infertilité inexpliquée est uniquement d'origine psychologique. Pour autant, on ne peut nier l'influence de certains facteurs émotionnels et psychologiques sur les chances de concevoir :

  • Le stress et la charge mentale du quotidien peuvent perturber l'équilibre hormonal et l'ovulation chez la femme.
  • Des traumatismes passés non résolus (abus, violences, deuils...) peuvent inconsciemment bloquer le processus de procréation, par peur de revivre une expérience douloureuse.
  • Une enfance malheureuse, un manque d'amour parental peuvent créer des blessures profondes et des difficultés à s'autoriser à devenir parent à son tour.
  • Des conflits dans le couple, des non-dits, un désir d'enfant non partagé sont aussi des freins possibles.
  • La pression sociale et familiale autour du projet d'enfant est une source de stress supplémentaire.

Tous ces éléments, parfois inconscients, peuvent effectivement avoir un impact sur la fertilité et rendre le parcours vers la parentalité plus complexe. Cependant, il est crucial de se rappeler que l'infertilité a des causes multifactorielles. Les aspects psychologiques ne constituent qu'une partie du puzzle, tout comme les facteurs médicaux, environnementaux ou génétiques. Le bien-être mental, comme tout aspect de notre santé, peut être travaillé, éclairé et amélioré. Vous n'êtes pas dépourvu de solutions face à cette situation, et il est tout à fait possible de surmonter ces blocages inconscients !

Comment surmonter la dimension psychologique de l'infertilité inexpliquée ?

Même si elle n'explique pas tout, la souffrance psychologique liée à l'infertilité est bien réelle et il est important de la prendre en compte. Voici quelques pistes pour vous aider à traverser cette épreuve sur le plan émotionnel :

  • Osez en parler autour de vous, ne restez pas isolés. Le soutien de vos proches est précieux. Des associations et des groupes de parole existent aussi pour partager votre vécu avec d'autres couples concernés.
  • N'hésitez pas à consulter un thérapeute spécialisé en infertilité. Il pourra vous aider à mettre des mots sur vos émotions, à identifier d'éventuels blocages et à trouver des ressources pour mieux vivre cette période difficile.
  • Prenez soin de votre couple, communiquez, soutenez-vous mutuellement. L'infertilité est une épreuve qui peut souder ou fragiliser votre relation. Un suivi psychologique peut être bénéfique pour traverser cela ensemble.
  • Accordez-vous des moments de détente et de lâcher-prise, loin des courbes de température et des rendez-vous médicaux. Trouvez des activités ressourçantes qui vous font du bien.
  • Faites confiance à votre corps et à votre parcours. Votre chemin vers la parentalité est unique. Avoir recours à une aide médicale à la procréation comme la FIV n'est pas un échec, c'est une chance supplémentaire de réaliser votre rêve.

La thérapie NMO-EMDR pour résoudre les blocages psychologiques

Parmi les différentes approches thérapeutiques proposées aux personnes souffrant d'infertilité, la NMO-EMDR (Neurothérapie par les Mouvements Oculaires) apparaît comme une piste intéressante pour résoudre certains blocages psychologiques.

L'objectif est d'aider les patientes à identifier et à dépasser d'éventuels blocages inconscients liés à leur histoire personnelle : traumatismes passés non résolus, blessures d'enfance, peurs inconscientes de la maternité....

Bien sûr, cette thérapie ne constitue pas une solution miracle et ne peut se substituer à un suivi médical classique. Mais en complément d'une prise en charge globale, elle offre un espace pour mettre des mots sur ses souffrances et trouver des ressources pour mieux vivre cette épreuve. Un accompagnement précieux pour retrouver confiance en soi, en son corps et en son potentiel de fertilité.

Vous n'êtes pas seule

En conclusion, l'infertilité est une épreuve complexe qui fait intervenir de multiples facteurs, à la fois physiques et psychologiques. Si les causes médicales comme des problèmes au niveau des trompes ou trouble de l'ovulation sont souvent mises en avant, il ne faut pas négliger l'impact des facteurs psychologiques dans l'infertilité, sans pour autant y coller une étiquette d'infertilité psychologique. Le stress, l'anxiété, des traumatismes passés non résolus peuvent inconsciemment bloquer le processus de procréation et compliquer le parcours des couples en âge de procréer.

Pour autant, il serait culpabilisant de penser que l'infertilité inexpliquée est uniquement d'origine psychogène. Quand un couple consulte pour infertilité après 12 mois de rapports réguliers sans contraception et qu'aucune cause n'est identifiée, cela ne signifie pas que le problème est "dans leur tête". Les praticiens doivent faire preuve d'empathie et proposer un accompagnement global, tant sur le plan médical que psychologique pour les soutenir dans ce parcours du combattant.

L'Assistance Médicale à la Procréation (AMP) offre de précieuses chances supplémentaires de concevoir un bébé. Mais elle ne dispense pas d'une prise en charge des aspects émotionnels. Un suivi psychologique avant et pendant le parcours de PMA permet aux membres du couple de mettre des mots sur leur vécu, d'identifier d'éventuels blocages inconscients et de trouver des ressources pour mieux traverser cette période.

En parallèle des traitements, il est essentiel d'adopter une hygiène de vie favorable à la fertilité : gestion du stress, activités de loisirs ressourçantes, diminution de la consommation de tabac... Prendre soin de soi et de son couple est primordial. Avec un accompagnement médical et psychologique adapté, il est possible de surmonter les obstacles et de réaliser son rêve de fonder une famille. Gardez espoir et confiance en votre chemin vers la parentalité.

En tant que thérapeute, mon rôle est de vous accompagner sur le chemin de la parentalité en vous aidant à surmonter les défis psychologiques que vous rencontrez, sans jamais vous culpabiliser. Grâce à des outils comme l'EMDR, la NMO-EMDR ou le coaching féminin, je suis là pour vous aider à apaiser votre mental, à libérer votre potentiel de fertilité et à garder espoir.

Rappelez-vous que vous n'êtes pas seuls dans cette épreuve. Des professionnels sont à votre écoute pour vous épauler à chaque étape. Ensemble, nous trouverons les ressources nécessaires pour avancer vers ce bébé que vous désirez tant, à votre rythme et en respectant votre histoire. Gardez confiance, votre parcours a un sens même s'il est parfois douloureux. De beaux jours vous attendent, j'en suis convaincue.

Avec tout mon soutien,

Au fil des années, et pour l'avoir vécu, j'ai pu constater à quel point l'infertilité inexpliquée est une épreuve particulièrement difficile à traverser pour les couples qui y sont confrontés. Lorsque tous les bilans médic...

Voir plus
08.04.24

Les bienfaits de la thérapie EMDR dans le contexte d'un parcours PMA

Bonjour à toutes ! Aujourd'hui, j'ai envie de vous parler d'un sujet qui me tient particulièrement à cœur : comment la thérapie EMDR peut vous aider à traverser les montagnes russes émotionnelles d'un parcours PMA. En tant que thérapeute spécialisée dans l'accompagnement des femmes en situation d'infertilité, j'ai pu constater à quel point cette approche innovante pouvait faire une réelle différence. Alors, prêtes à en découvrir tous les bienfaits ? C'est parti !

Qu'est-ce que l'EMDR exactement ?

Avant toute chose, faisons un petit point sur ce qu'est l'EMDR. Derrière cet acronyme un peu barbare se cache une approche thérapeutique révolutionnaire : la Désensibilisation et Retraitement par Mouvements Oculaires. Concrètement, il s'agit d'une thérapie brève qui permet de "digérer" des événements traumatiques en stimulant alternativement le cerveau droit et gauche, notamment par des mouvements oculaires.

Lors d'une séance, on va revisiter ensemble les souvenirs difficiles liés à votre parcours d'infertilité, tout en vous ancrant dans le moment présent grâce à des stimulations bilatérales. Petit à petit, la charge émotionnelle associée à ces événements va diminuer, vous permettant de les intégrer de manière plus sereine.

Les bienfaits de l'EMDR sur le stress et l'anxiété

Comme vous le savez sûrement, un parcours PMA est souvent synonyme de stress et d'anxiété intenses. Entre les traitements, l'attente des résultats, les déceptions parfois... Il y a de quoi se sentir submergée émotionnellement ! C'est là que l'EMDR peut faire des merveilles en vous aidant à mieux gérer votre stress.

Grâce au retraitement des souvenirs difficiles, vous allez progressivement vous libérer de cette anxiété qui vous pèse tant. Fini les nuits d'insomnie à ruminer, les crises d'angoisse à l'approche d'une échographie... Vous apprendrez à accueillir vos émotions avec plus de recul et de sérénité. Un vrai soulagement, croyez-moi !

Retrouver confiance en soi et en son corps

Un parcours d'infertilité met souvent à mal notre confiance en nous et en notre corps. On a l'impression de ne plus le contrôler, de ne plus pouvoir lui faire confiance... L'EMDR va justement vous aider à vous reconnecter positivement à votre corps et à restaurer cette confiance ébranlée.

Au fil des séances, vous allez pouvoir vous défaire de ces pensées négatives qui vous habitent ("mon corps me trahit", "je ne suis pas une vraie femme"...) pour les remplacer par des croyances plus bienveillantes. Votre estime de vous va se renforcer et vous pourrez enfin renouer avec votre corps et votre féminité.

Mieux vivre l'attente et les incertitudes

S'il y a bien une chose qui caractérise un parcours PMA, c'est cette attente interminable rythmée par de nombreuses incertitudes. Une véritable épreuve pour notre moral ! Là encore, l'EMDR a plus d'un tour dans son sac pour vous aider.

En travaillant sur votre capacité à lâcher-prise et à vivre dans le moment présent, cette thérapie va vous permettre d'apprivoiser plus sereinement cette période si particulière. Fini de paniquer dès qu'une pensée négative vous traverse l'esprit, vous apprendrez à les accueillir sans vous laisser envahir. Un changement de perspective salvateur !

Prendre soin de son couple

On le sait, l'infertilité met souvent le couple à rude épreuve. Tensions, incompréhensions, parfois même remise en question de votre projet de vie à deux... Pas facile de préserver son intimité dans ces conditions. Bonne nouvelle, l'EMDR peut aussi vous aider sur ce plan !

En apaisant votre détresse émotionnelle, cette thérapie va vous permettre de faire de la place et vous permettre de vos connecter plus facilement à votre partenaire. Lorsque nous nous sentons mieux avec nous-même, nous nous sentons généralement mieux avec les autres. Vous pourrez communiquer plus sereinement sur ce que vous vivez et retrouver cette complicité parfois mise à mal. De quoi solidifier encore davantage les fondations de votre couple.

Retrouver espoir et projets de vie

Enfin, l'un des plus grands bienfaits de l'EMDR est sans doute de vous aider à vous projeter à nouveau dans l'avenir. Quand on est en plein parcours PMA, on a parfois l'impression que plus rien d'autre n'existe, que notre vie est en suspens...

En vous libérant du poids des traumatismes passés, l'EMDR va vous permettre de vous reconnecter à vos désirs profonds, à ce(ux) qui vous fait vibrer au-delà de votre projet de bébé. Vos rêves vont pouvoir refaire surface et s'ancrer dans du concret. Quelle que soit l'issue de votre parcours, vous saurez que la vie continue et qu'elle est riche de possibles !

Mieux gérer la douleur physique

Au-delà de la souffrance psychologique, un parcours PMA s'accompagne souvent de douleurs physiques liées aux traitements et aux interventions médicales. Injections, ponctions, effets secondaires des hormones... Notre corps est mis à rude épreuve ! L'EMDR peut justement vous aider à mieux apprivoiser ces sensations douloureuses.

En travaillant sur le lien corps-esprit, cette thérapie va vous permettre de vous détacher progressivement de ces douleurs et de les vivre de manière plus sereine. Vous apprendrez à ne plus les laisser prendre toute la place et à mobiliser vos ressources intérieures pour les traverser. Un précieux allié pour prendre soin de vous pendant cette période intense.

Se préparer sereinement à l'arrivée de bébé

Aussi surprenant que cela puisse paraître, il arrive que la grossesse tant attendue soit vécue de manière ambivalente après un parcours PMA. Comme si on n'osait pas encore y croire, de peur d'être déçue... L'EMDR peut vous aider à accueillir pleinement ce bonheur et à créer un lien serein avec votre bébé.

En apaisant vos angoisses et vos traumatismes passés, cette thérapie va vous permettre de vivre pleinement votre grossesse, dans toute sa magie et sa beauté. Vous pourrez vous projeter avec confiance dans votre future vie de maman et tisser une relation sécurisante avec votre enfant, dès les premiers instants. Une belle façon de boucler la boucle de votre parcours !

Prévenir le stress post-traumatique

On le sait moins, mais un parcours PMA peut parfois être à l'origine d'un véritable stress post-traumatique. Flash-backs intrusifs, cauchemars, évitement... Autant de symptômes qui peuvent durablement impacter votre qualité de vie, même une fois votre bébé arrivé. Bonne nouvelle, l'EMDR est justement la thérapie de référence pour traiter ce type de troubles !

En vous aidant à retraiter et à intégrer les événements traumatiques liés à votre parcours, cette approche va vous permettre de vous libérer de ces symptômes envahissants. Vous pourrez ainsi retrouver une vie apaisée et sereine, et savourer pleinement les joies de la maternité. Un nouveau départ bien mérité après toutes ces épreuves !

En conclusion : oser sauter le pas !

Vous l'aurez compris, les bienfaits de l'EMDR dans le cadre d'un parcours PMA sont multiples et précieux. Cette thérapie est un véritable atout pour traverser cette période délicate avec plus de sérénité et en ressortir grandie.

Alors si vous vous sentez submergée, n'hésitez pas à sauter le pas et à vous faire accompagner. Votre bien-être émotionnel est primordial et vous méritez de mettre toutes les chances de votre côté. Faites-vous ce beau cadeau, vous verrez que ça change tout !

Et vous, avez-vous déjà expérimenté l'EMDR dans votre parcours ? Je serai ravie d'avoir vos retours d'expérience en commentaires. Prenez soin de vous !

Bonjour à toutes ! Aujourd'hui, j'ai envie de vous parler d'un sujet qui me tient particulièrement à cœur : comment la thérapie EMDR peut vous aider à traverser les montagnes russes émotionnelles d'un parcours PMA. En tant...

Voir plus
08.04.24

La thérapie EMDR a-t-elle des effets indésirables ?

Bonjour les filles ! Ici Célia, votre thérapeute NMO-EMDR 😊 Aujourd'hui, je voulais aborder avec vous un sujet qui soulève souvent des questions : est-ce que la thérapie EMDR peut avoir des effets secondaires ? Vous êtes nombreuses à me demander si cette approche que j'affectionne tant est sans risque. Alors allons-y, explorons ensemble cette question !

Mais au fait, c'est quoi l'EMDR déjà ?

Avant toute chose, un petit rappel pour celles qui ne me connaissent pas encore. L'EMDR (pour "Eye Movement Desensitization and Reprocessing" en anglais) est une psychothérapie qui permet de traiter les traumatismes et chocs émotionnels. Son principe ? Stimuler alternativement le cerveau droit et gauche, souvent par des mouvements oculaires, tout en revivant mentalement l'événement perturbant. Cela permet de retraiter et "digérer" le souvenir traumatique de façon accélérée.

C'est une thérapie brève qui a fait ses preuves, notamment pour soigner les troubles de stress post-traumatique. Et croyez-moi, un parcours d'infertilité et de PMA, ça génère son lot de traumatismes ! Les montagnes russes émotionnelles, les échecs, les fausses joies, les deuils... Tout ça laisse des traces. L'EMDR est alors une formidable alliée pour avancer malgré tout.

Des effets secondaires, vraiment ?

Mais revenons à nos moutons. Comme toute thérapie qui va explorer des souvenirs douloureux, l'EMDR n'est pas une promenade de santé. Il faut s'attendre à ce que des émotions désagréables remontent à la surface pendant et après les séances. C'est normal, c'est le processus de guérison qui opère !

Voici les "effets indésirables" les plus fréquents rapportés :

  • Une grande fatigue après la séance, comme vidée émotionnellement. C'est que le cerveau a travaillé dur ! Rien d'alarmant, il suffit de se reposer.
  • Des émotions ou sensations corporelles intenses qui refont surface dans les jours qui suivent. Là encore, c'est bon signe, ça veut dire que le travail de retraitement du traumatisme se poursuit. Mais ça peut être perturbant.
  • Des rêves plus intenses et des réminiscences du trauma entre les séances. Eh oui, l'EMDR bouscule et il faut un temps d'intégration !
  • Une hypersensibilité et des sautes d'humeur passagères. Normal quand on touche à des souvenirs sensibles !

Rien de très inquiétant en soi. Mais il faut être prête à vivre ces quelques obstacles supplémentaires ! L'important est d'en parler avec son thérapeute.

Mais ça en vaut la peine !

Alors oui, la NMO-EMDR peut provoquer un certain inconfort sur le moment. Mais les bénéfices dépassent largement les désagréments passagers ! Parole de thérapeute, mais surtout de femmes qui sont passées par là.

Car une fois les traumatismes "digérés", c'est une véritable libération émotionnelle qui s'opère. Les patientes se sentent plus légères, apaisées. Elles arrivent enfin à prendre du recul sur leur parcours et à ne plus se laisser envahir par les émotions négatives.

L'EMDR permet de se délester des fardeaux émotionnels du passé pour enfin aller de l'avant. Et croyez-moi, c'est précieux quand on est dans un parcours PMA qui nous met à rude épreuve. On a besoin de toutes nos ressources !

Bien sûr, chaque femme réagit différemment. Mais dans l'ensemble, les effets positifs de l'EMDR sont bien supérieurs aux petits désagréments temporaires. C'est un investissement sur soi qui vaut le coup !

Quelques conseils pour mieux vivre l'EMDR

Si vous vous lancez dans l'aventure EMDR, voici quelques conseils pour apprivoiser le processus en douceur :

  • Choisissez bien votre thérapeute. Il est essentiel d'avoir une relation de confiance pour se sentir en sécurité. N'hésitez pas à en rencontrer plusieurs avant de vous décider. Vous pouvez réserver une séance avec moi (ou un appel de découverte) ici.
  • Soyez à l'écoute de vos besoins. Si vous sentez que c'est trop intense, que vous avez besoin de faire une pause, parlez-en ! Un bon thérapeute saura s'adapter à votre rythme.
  • Prévoyez des moments pour vous reposer et vous ressourcer après les séances. C'est important de prendre soin de soi quand on fait un travail thérapeutique.
  • Entourez-vous. Que ce soit votre conjoint, vos amis, votre famille... Il est précieux d'avoir un système de soutien bienveillant. N'hésitez pas à leur expliquer votre démarche.
  • Soyez fière de vous ! Faire une thérapie EMDR, c'est faire preuve de courage et d'un grand désir d'avancer. C'est admirable, alors célébrez chaque petite victoire !

Voilà, vous savez tout ! Bien sûr, chaque accompagnement EMDR est unique. Mais globalement, même si elle provoque quelques remous, cette thérapie est d'une grande aide pour se libérer de ses traumatismes et enfin aller de l'avant. Alors si votre parcours PMA vous pèse trop, n'hésitez pas à sauter le pas ! Je suis là pour vous épauler.

Célia

Votre thérapeute EMDR qui croit en vous ! 💪

Bonjour les filles ! Ici Célia, votre thérapeute NMO-EMDR 😊 Aujourd'hui, je voulais aborder avec vous un sujet qui soulève souvent des questions : est-ce que la thérapie EMDR peut avoir des effets secondaires ? Vous êtes n...

Voir plus
07.03.24

La neurothérapie par les mouvements oculaires (NMO) : une thérapie courte dérivée de l'EMDR

En tant que thérapeute accompagnant des couples dans leur parcours de procréation médicalement assistée (PMA), je suis confrontée chaque jour aux difficultés émotionnelles et psychologiques que traversent mes patients. Infertilité inexpliquée, échecs de FIV à répétition, fausses couches... Autant d'épreuves qui laissent des traces et peuvent devenir de véritables traumatismes.

C'est pourquoi j'ai choisi d'intégrer la neurothérapie par les mouvements oculaires (NMO) à ma pratique. Cette approche brève, dérivée de l'EMDR, permet de traiter efficacement les chocs émotionnels et de se libérer du poids du passé. Laissez-moi vous expliquer les principes de cette thérapie et les avantages qu'elle présente dans le contexte si particulier de la PMA.

La neurothérapie par mouvements oculaires et son lien avec l'EMDR

La NMO est une technique psychothérapeutique qui utilise la stimulation sensorielle bilatérale, le plus souvent via des mouvements oculaires, pour résoudre rapidement les symptômes liés à des événements du passé. Elle s'inspire directement de l'EMDR (Eye Movement Desensitization and Reprocessing), mise au point dans les années 80 par la psychologue américaine Francine Shapiro.

Le principe est le suivant : en activant alternativement les deux hémisphères cérébraux grâce à des stimulations visuelles, auditives ou tactiles, on facilite le retraitement des souvenirs traumatiques par le cerveau. Les émotions négatives et les sensations perturbantes associées à l'événement s'estompent, permettant de s'en rappeler de manière apaisée.

Concrètement, lors d'une séance, je guide les mouvements oculaires du patient en déplaçant mes doigts devant ses yeux, à son rythme. Cela active le mécanisme naturel de traitement de l'information, comme lors des mouvements oculaires rapides du sommeil paradoxal. Le patient peut ainsi revisiter le souvenir traumatique en toute sécurité et l'intégrer de façon adaptative.

Une thérapie brève et centrée sur le présent

Ce que j'apprécie particulièrement dans la NMO, c'est son caractère bref et focalisé sur l'instant présent. Contrairement à d'autres approches qui nécessitent de longs mois voire des années de thérapie en se replongeant dans le passé, ici on cible directement le cœur du problème : l'empreinte émotionnelle laissée par l'événement perturbant.

En quelques séances seulement, on parvient à désactiver durablement les réactions de stress post-traumatique comme les flashbacks, l'hypervigilance ou l'évitement. Le patient se sent rapidement soulagé et peut se tourner vers l'avenir. C'est un atout précieux quand on sait à quel point un parcours PMA peut être éprouvant et chronophage.

De plus, la NMO ne requiert pas de raconter en détails son vécu ni d'analyser longuement ses émotions. On travaille sur les sensations corporelles, les images mentales et les pensées qui surgissent spontanément pendant les mouvements oculaires. Cela convient bien aux personnes qui ont du mal à mettre des mots sur leur souffrance ou qui ne souhaitent pas s'étendre sur des souvenirs pénibles.

Un outil précieux pour les patients en PMA

Dans ma pratique, je constate chaque jour à quel point la NMO est adaptée aux problématiques rencontrées par les couples infertiles. Les blessures émotionnelles liées à l'infertilité et aux traitements sont nombreuses et profondes, qu'il s'agisse du choc de l'annonce, du sentiment d'injustice, de la perte de contrôle ou encore du deuil d'une grossesse naturelle.

Grâce aux mouvements oculaires, mes patients parviennent à dépasser ces blocages et à retrouver des ressources insoupçonnées. La NMO les aide à accepter leur situation, à lâcher prise sur ce qu'ils ne maîtrisent pas et à mobiliser leur énergie sur ce qui compte vraiment pour eux. Elle leur permet de traverser les tempêtes émotionnelles inhérentes aux traitements, de gérer le stress et de garder espoir.

J'observe également que cette approche facilite grandement le processus de résilience après un échec. Les patients arrivent à prendre du recul, à relativiser et à remobiliser leurs forces pour affronter les tentatives suivantes avec une meilleure stabilité émotionnelle. La NMO accélère la cicatrisation des blessures et redonne aux couples les ressources nécessaires pour poursuivre leur chemin vers la parentalité.

Enfin, je suis frappée par la rapidité avec laquelle les bénéfices de la NMO se manifestent chez mes patients. En quelques séances seulement, ils se sentent plus apaisés, plus confiants et mieux armés pour faire face aux défis de la PMA. Cette thérapie brève et ciblée leur permet de se libérer du poids des traumatismes passés et de se projeter plus sereinement vers l'avenir.

Neurothérapie par mouvements oculaires (NMO) : en résumé

Pour toutes ces raisons, je suis convaincue que la neurothérapie par les mouvements oculaires (NMO), aussi appelée intégration par les mouvements oculaires (IMO) ou thérapie EMDR, a toute sa place dans l'accompagnement des personnes en parcours PMA. Cette thérapie brève basée sur les mouvements des yeux permet de traiter efficacement les traumatismes psychologiques et les difficultés émotionnelles liés à l'infertilité.

En stimulant alternativement les deux hémisphères du cerveau, la NMO active les capacités naturelles d'auto-guérison et de réparation des blessures psychologiques. Elle aide le patient à retraiter et digérer les événements traumatisants, afin de s'en souvenir de manière sereine et apaisée. Les sensations perturbantes et l'anxiété associées aux souvenirs douloureux sont ainsi désactivées durablement.

Cette approche innovante, issue des travaux sur l'EMDR de Francine Shapiro, s'est étendue à de nombreux domaines comme le traitement du syndrome de stress post-traumatique, des addictions ou encore des troubles anxieux. Dans le contexte de la PMA, elle offre un soutien précieux pour traverser cette période éprouvante et en ressortir grandi, libéré du poids des traumatismes passés.

Si vous vous sentez submergé par vos émotions et que votre parcours PMA vous semble insurmontable, je vous invite à découvrir cette technique thérapeutique prometteuse qui s'appuie sur le fonctionnement naturel du cerveau. En quelques séances seulement, la neurothérapie par les mouvements oculaires peut vous aider à reprendre contact avec vos ressources intérieures et à avancer vers votre projet de famille de façon plus sereine.

N'hésitez pas à vous renseigner sur les différentes approches dérivées de l'EMDR comme l'IMO, la RITMO ou la NTMO. En combinant la stimulation neuronale des mouvements oculaires à d'autres outils thérapeutiques comme l'hypnose, la PNL ou les thérapies neuro-corporelles, ils sauront vous accompagner au mieux dans la résolution de vos traumatismes et la libération de votre potentiel d'auto-guérison.

En tant que thérapeute accompagnant des couples dans leur parcours de procréation médicalement assistée (PMA), je suis confrontée chaque jour aux difficultés émotionnelles et psychologiques que traversent mes patients. Inf...

Voir plus
07.03.24

Faire face à la déception en parcours PMA : mes conseils pour avancer

Aujourd'hui, je souhaite aborder avec vous un sujet qui me tient particulièrement à cœur : la déception en parcours PMA et comment y faire face. En tant que thérapeute ayant moi-même vécu un parcours PMA, je sais à quel point ce chemin peut être semé d'embûches et d'épreuves.

Les échecs, les fausses joies, l'attente interminable... Tout cela peut profondément ébranler notre moral et notre confiance. Mais je suis là pour vous dire qu'il ne faut pas perdre espoir. Avec de la persévérance, du soutien et les bons outils, il est possible de surmonter ces moments difficiles et de continuer à avancer vers son rêve de bébé. Laissez-moi partager avec vous quelques conseils, du fond du cœur.

Accepter et exprimer ses émotions

Quand on vit une déception en parcours PMA, que ce soit un échec de FIV, une fausse couche ou tout autre revers, le choc émotionnel est immense. Tristesse, colère, injustice, désespoir... Un véritable tsunami de sentiments douloureux nous submerge.

Mon premier conseil est d'accueillir et d'exprimer ces émotions, aussi pénibles soient-elles. Pleurer, crier, parler de sa souffrance à son conjoint ou à ses proches. Mettre des mots sur ce qu'on traverse est essentiel pour commencer à digérer le choc. Gardez à l'esprit qu'avoir ces réactions est parfaitement normal et légitime après une telle déception. Vous avez le droit d'être en colère contre l'univers entier ! L'important est de ne pas rester seule avec sa peine et de trouver SON moyen d'évacuer.

Si vous avez du mal à vous confier à vos proches, n'hésitez pas à solliciter l'aide d'un professionnel (thérapeute, psychologue, groupe de parole...). Il est parfois plus simple de parler à quelqu'un que l'on connait pas. Être écouté et compris est précieux dans ces moments-là.

Prendre soin de soi et de son couple

Après un échec, on a souvent tendance à tout remettre en question, à culpabiliser, à se sentir responsable. "Qu'est-ce que j'ai fait de travers ? Pourquoi ça n'a pas marché pour nous ?" La spirale négative s'installe vite. Pour contrer cela, il est primordial de prendre soin de soi et de son couple.

Accordez-vous des moments de détente, de plaisir, loin des tracas de la PMA. Un week-end en amoureux, des sorties entre amis, des activités qui vous ressourcent... Tout ce qui peut vous changer les idées et vous rappeler qu'il y a une vie à côté des traitements. Votre couple en sortira renforcé.

Veillez aussi à communiquer régulièrement avec votre partenaire sur ce que vous vivez. Chacun réagit différemment face aux épreuves et il est important de comprendre le ressenti de l'autre, sans jugement. Vous êtes une équipe, plus soudée que jamais pour affronter cette tempête. Alors prenez soin l'un de l'autre, soutenez-vous, réconfortez-vous mutuellement. Votre amour est votre plus grande force.

[Note : je vous propose de lister 10 choses que vous aimez le plus faire dans votre vie seule, ou en couple, et d'en planifier quelques unes]

Garder espoir malgré tout

Je sais que c'est plus facile à dire qu'à faire, mais essayez de ne pas perdre espoir, même quand tout semble noir. Rappelez-vous pourquoi vous vous êtes lancés dans ce parcours PMA : votre désir profond de fonder une famille. Ce rêve est toujours là, bien vivant en vous, malgré les obstacles.

Chaque échec, chaque déception est certes une épreuve terrible, mais c'est aussi une étape de plus vers la victoire. Vous avez déjà fait preuve de tant de courage, de détermination, de ténacité pour en arriver là. Continuez à y croire, à avoir confiance en vous.

Personnellement, ce qui m'a aidé à tenir le coup, c'est de me projeter dans l'avenir, d'imaginer notre vie future avec notre enfant. Je visualisais les bons moments à venir : les premiers sourires, les câlins, les fous rires... Cela me redonnait de l'énergie pour continuer le combat. Alors accrochez-vous à vos rêves les plus fous et laissez-les vous porter.

Rejoignez un groupe de soutien

Traverser un parcours PMA peut être une expérience très solitaire et isolante. On a souvent l'impression que personne ne peut comprendre ce qu'on vit, ce qu'on ressent. C'est pourquoi je vous encourage vivement à rejoindre un groupe de soutien, que ce soit en ligne ou en présentiel.

Échanger avec d'autres personnes qui vivent la même chose que vous, partager vos doutes, vos peurs, vos espoirs, ça fait un bien fou. Vous vous sentirez moins seule, mieux comprise. Et puis c'est aussi l'occasion de glaner de précieux conseils, des témoignages inspirants qui vous aideront à garder espoir.

Il existe de nombreuses communautés sur les réseaux sociaux dédiées à la PMA. N'hésitez pas à les rejoindre, à participer aux discussions, à poser vos questions. Vous verrez, c'est un vrai soulagement de se sentir épaulée et soutenue dans cette épreuve. Alors osez franchir le pas, vous ne le regretterez pas !

Ne vous renfermez pas sur vous-même

Quand on enchaîne les déceptions en PMA, c'est tentant de se replier sur soi, de s'isoler pour se protéger. On n'a plus envie de voir du monde, de faire des projets, de s'ouvrir aux autres. On a parfois besoin de ces moments "down" pour se relever.

Restez connectée à vos envies, à votre vie, continuer à avoir une vie sociale, des loisirs, c'est essentiel pour ne pas sombrer. Ce parcours ne vous définit pas, vous êtes bien plus que ça et restez y connectée. Vos amis, votre famille sont là pour vous, même s'ils ne comprennent pas toujours ce que vous traversez. Laissez-les vous entourer, vous changer les idées, vous remonter le moral.

Et puis sortez, bougez, faites-vous plaisir ! Allez au cinéma, au restaurant, pratiquez une activité que vous aimez... Bref, continuez à vivre malgré les difficultés. Votre bien-être mental en dépend. Alors ne vous laissez pas enfermer dans votre chagrin, gardez un lien avec l'extérieur. Vous en ressortirez plus fort.

Envisagez la thérapie NMO-EMDR

Si malgré tous vos efforts, vous vous sentez submergée par des émotions négatives liées à votre parcours PMA, je vous invite à envisager la thérapie NMO-EMDR. C'est une approche innovante et très efficace pour traiter les chocs émotionnels et les traumatismes.

Le principe est d'utiliser des mouvements oculaires et des stimulations bilatérales pour "retraiter" les souvenirs douloureux et apaiser les symptômes associés (anxiété, stress post-traumatique...). En quelques séances, on peut voir une nette amélioration de son état psychologique.

Personnellement, l'EMDR m'a beaucoup aidé à traverser mon parcours PMA et à conserver un équilibre émotionnel. Je me suis sentie comme libérée d'un poids, plus sereine pour continuer mon parcours. Aujourd'hui, c'est une méthode que j'utilise au quotidien dans mon travail de thérapeute PMA. Alors si vous en ressentez le besoin, n'hésitez pas à prendre rendez-vous pour discuter de cette thérapie avec moi. C'est un merveilleux outil pour vous reconstruire et aller de l'avant.

Faire face à la déception en parcours PMA : Conclusion

Je sais que vivre une déception en parcours PMA est une épreuve d'une violence inouïe. J'en ai fait l'amère expérience et mon cœur saigne pour chacun d'entre vous qui traversez cela. Mais je veux que vous sachiez que vous n'êtes pas seuls. Toute une communauté de guerriers et guerrières de la PMA est là pour vous épauler, vous comprendre, vous soutenir.

Alors oui, le chemin est long, parsemé d'embûches et de chagrins. Mais je vous promets que vous ressortirez grandie de tout cela, plus forte, plus résiliente, et avec je l'espère, votre plus grand rêve dans vos bras.

Aujourd'hui, je souhaite aborder avec vous un sujet qui me tient particulièrement à cœur : la déception en parcours PMA et comment y faire face. En tant que thérapeute ayant moi-même vécu un parcours PMA, je sais à quel po...

Voir plus
06.03.24

Infertilité et dépression : comment faire face et surmonter son stress ?

Le chemin vers la parentalité n'est pas toujours un long fleuve tranquille. Lorsqu'il se conjugue avec l'infertilité, ce chemin peut devenir de plus en plus sinueux pour de nombreux couples, dont le stress et l'anxiété peut parfois mener un des partenaires jusqu'à un état de dépression. Mais rassurez-vous, vous n'êtes pas seuls ! En tant que thérapeute spécialisée, je suis là pour vous guider à travers ces défis émotionnels et vous aider à retrouver l'espoir mais surtout l'envie de reprendre le pas sur votre vie, car ce parcours ne vous définit pas. Vous êtes bien plus que ça ! Ensemble, nous explorerons les symptômes, les traitements et les stratégies pour surmonter le stress lié à l'infertilité et à la dépression.

Les symptômes de l'infertilité et de la dépression

Commençons par comprendre les signes avant-coureurs de ces deux conditions. L'infertilité se manifeste souvent par l'absence de grossesse malgré des rapports sexuels réguliers pendant au moins un an. Chez la femme, des cycles menstruels irréguliers, des règles douloureuses ou une absence de règles peuvent être des indicateurs d'alerte pour consulter un médecin spécialiste et débuter des examens. Chez l'homme, une dysfonction érectile ou des douleurs testiculaires peuvent survenir.

Quant à la dépression, elle se caractérise par une tristesse persistante, une perte d'intérêt pour les activités autrefois plaisantes, des troubles du sommeil et de l'appétit, une fatigue constante, des difficultés de concentration et, dans les cas les plus graves, des idées noires. Lorsque ces symptômes sont trop persistant et s'installent dans la durée, il est important de se faire aider.

Les traitements disponibles

Heureusement, de nombreuses options s'offrent à vous pour traiter l'infertilité d'une part et la dépression, d'autre part. Je vous encourage à consulter un médecin spécialisé en infertilité et en médecine de la reproduction lorsque les tentatives d'essais naturels sont infructueuses depuis plusieurs mois (6 mois lorsque la femme à plus de 45 ans , un an pour les femmes de moins de 35 ans), ou lorsque vous avez connaissance d'une pathologie avérée comme le SPOK ou endométriose... Ce médecin pourra vous orienter vers des solutions adaptées. Pour l'infertilité féminine, on peut envisager des traitements hormonaux comme le citrate de clomifène ou les injections de gonadotrophines pour stimuler l'ovulation. La chirurgie peut également être une solution en cas d'obstruction des trompes ou d'endométriose.

Pour l'infertilité masculine, des médicaments ou une thérapie comportementale peuvent aider en cas de troubles de l'éjaculation, tandis qu'une chirurgie pourrait corriger un varicocèle ou d'autres problèmes.

Quant à la dépression, la psychothérapie, notamment la thérapie cognitivo-comportementale, peut être un allié efficace pour surmonter ce défi et ces montagnes russes émotionnelles auxquelles les couples sont confrontés.. N'ayez pas peur d'en discuter avec votre médecin ou de consulter un professionnel qualifié pour vous accompagner.

Stratégies pour gérer le stress

Avant d'envisager des traitement médicaux, il est crucial d'adopter des stratégies saines pour gérer le stress lié à l'infertilité et à la dépression. Voici quelques pistes à explorer :

La méditation et la pleine conscience

Pratiquer la méditation ou les exercices de pleine conscience vous aidera à vous ancrer dans l'instant présent et à apaiser votre esprit. Accordez-vous quelques minutes par jour pour respirer profondément et laisser vos pensées s'écouler sans jugement.

L'exercice physique

Une activité physique régulière, même modérée, est un excellent exutoire pour évacuer le stress et booster votre humeur grâce à la libération d'endorphines. Choisissez une activité que vous aimez, comme la marche, la danse ou le yoga, et faites-en une habitude.

Une alimentation équilibrée

Ce que vous mangez a un impact direct sur votre bien-être physique et mental. Privilégiez une alimentation riche en fruits, légumes, protéines maigres et bonnes graines pour vous sentir plus énergique et positive.

Le soutien émotionnel

N'hésitez pas à partager vos émotions avec votre partenaire, vos proches ou un professionnel de la santé mentale. Rejoindre un groupe de soutien pour couples confrontés à l'infertilité peut également être d'un grand réconfort.

La déculpabilisation

Je sais à quel point il peut être facile de se sentir coupable ou inadéquat face à l'infertilité. Mais rappelez-vous que ce n'est pas de votre faute. L'infertilité est une condition médicale comme une autre, et vous n'avez pas à en avoir honte. Soyez indulgents envers vous-mêmes et concentrez-vous sur les solutions plutôt que sur les problèmes.

Le soutien des groupes

Les groupes de soutien pour couples infertiles sont une véritable bouée de sauvetage. Vous y rencontrerez des personnes qui traversent les mêmes épreuves que vous, et vous pourrez partager vos expériences, vos craintes et vos espoirs dans un environnement bienveillant et non jugeant.

Les thérapies courtes

Parfois, quelques séances de thérapie ciblée peuvent être réellement soutenantes. La thérapie de couple, par exemple, vous aidera à communiquer plus efficacement avec votre partenaire et à affronter cette épreuve ensemble. La thérapie cognitive-comportementale, quant à elle, vous donnera des outils pour repenser vos schémas de pensée négatifs.

Une autre approche intéressante est la NMO, ou neurothérapie par les mouvements oculaires. Cette technique brève vise à traiter les traumatismes émotionnels et les troubles anxieux, deux problématiques souvent liées à l'infertilité et à la dépression.

La NMO pour les traumatismes émotionnels

Le parcours de l'infertilité peut être émaillé d'expériences douloureuses et traumatisantes, comme des fausses couches ou des échecs de fécondation in vitro. La NMO permet de retraiter ces souvenirs douloureux en stimulant les mouvements oculaires pendant que vous vous focalisez sur l'événement traumatique. Cela aide à désensibiliser le cerveau et à réduire la charge émotionnelle associée au traumatisme.

La NMO pour les troubles anxieux

L'infertilité et la dépression sont souvent accompagnées d'une anxiété importante. La NMO peut vous aider à gérer cette anxiété en reprogrammant les schémas de pensées négatives et les croyances limitantes qui l'alimentent. En quelques séances, vous apprendrez à remplacer ces pensées anxiogènes par des réflexions plus positives et apaisantes.

L'avantage de la NMO est qu'elle est généralement plus rapide et moins confrontante que d'autres formes de psychothérapie. Vous n'avez pas à revivre en détail vos traumatismes ou à vous plonger dans de longues analyses sur votre vie. La NMO agit directement sur le cerveau pour désensibiliser et reprogrammer les schémas émotionnels et cognitifs problématiques. C'est une thérapie tournée vers l'avenir, et pas vers le passé.

N'hésitez donc pas à explorer cette option si vous ressentez le besoin d'un soutien ciblé pour surmonter les traumatismes et l'anxiété liés à votre parcours d'infertilité. Thérapeute formée à la NMO, je peux vous guider à travers ce processus apaisant et libérateur (plus d'infos ici)

Conclusion

Je sais combien l'infertilité est complexe émotionnellement et des symptômes dépressifs peuvent survenir. Mais rappelez-vous que vous n'êtes pas seuls. En adoptant les bonnes stratégies, en vous entourant d'un réseau de soutien et en restant ouverts aux thérapies disponibles, vous pouvez surmonter ces défis et retrouver le pouvoir et l'épanouissement dans vitre vie. Prenez soin de vous, et n'hésitez pas à me contacter si vous avez besoin d'aide supplémentaire.

Le chemin vers la parentalité n'est pas toujours un long fleuve tranquille. Lorsqu'il se conjugue avec l'infertilité, ce chemin peut devenir de plus en plus sinueux pour de nombreux couples, dont le stress et l'anxiété peu...

Voir plus
logo Odyssée Fertile

contact

pour toute demande
Contactez moi
instagramfacebooklinkedin
crosschevron-down linkedin facebook pinterest youtube rss twitter instagram facebook-blank rss-blank linkedin-blank pinterest youtube twitter instagram